Le secteur économique

Le Campus Sécurité a pour objectifs de répondre aux besoins des filières dédiées à la sécurité en renforçant leur attractivité auprès des jeunes ; en recentrant la formation vers l’innovation, l’acquisition de compétences et le développement durable ; en accompagnant les actifs aux nouveaux enjeux des filières ; en soutenant l’innovation ; en facilitant l’accès à l’information et en proposant du conseil aux TPE et PME.
 
  • Les chiffres et enjeux de la sécurité numérique
Dans leur ensemble, les filières des industries de sécurité numérique représentent :
Chiffres sécurité numérique
Chiffres sécurité numérique

Filières d’excellence très innovantes, elles regroupent un vaste écosystème d’entreprises, des grands groupes leaders mondiaux (biométrie, identité numérique, paiements sécurisés, « secure elements », communications sécurisées), aux PME et start-ups innovantes, en passant par les ETI.
Il y a de fortes tensions sur des métiers en développement qui sont très demandés (40 à 45 000 emplois) avec souvent un sourcing international.
Au-delà des profils très qualifiés il y a aussi une nécessité de profils plus opérationnels (déficit de formation au niveau bac et bac + 3).


Ainsi, le Campus Sécurité contribue à :
⮚ rendre le grand public et les réseaux de TPE/PME plus avertis des risques cyber ;
⮚ renforcer l’attractivité des métiers de la cybersécurité avec de la sensibilisation dès le collège ;
⮚ s’assurer des capacités d’enseignement et de formation nécessaires à tous les niveaux (scolaire, formations post bac courtes et longues, reconversion).
 
  • Les chiffres et enjeux de la sûreté
Les filières de la sûreté représentent environ:
Chiffres sûreté
Chiffres sûreté

L’Observatoire des Métiers de la Sécurité Privée classifie les métiers de la sûreté selon les filières suivantes : surveillance, distribution, télésurveillance, prévention de l’incendie, aéroportuaire.
Dans leur ensemble, les métiers de la sûreté sont confrontés à la fois, à la pénurie de main d’œuvre, depuis plus de 10 ans, ce marché étant en croissance constante tant sur le chiffre d’affaires que sur ses effectifs, mais également à la pénurie de main d’œuvre féminine (seulement 14% de femmes). Le domaine est donc en tension quantitative et qualitative.
A cela s’ajoute un renforcement des outils numériques et technologiques, ainsi que l’accentuation des besoins et des exigences des clients.

Talkies
Talkies

30 200 emplois essentiellement orientés surveillance et incendie dans la perspective des JO de Paris 2024.

De nombreuses entreprises partenaires s’investissent dans :
⮚ La formation (adaptation et dispense de l’offre de formation);
⮚ Des équipements industriels en appui à la formation professionnelle :
  • Mise en place d’académies de formation (CISCO); Programme P-Tech (IBM) ;
  • Création d’un groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) en Sécurité porté par CY Cergy Paris Université.

Un programme d’innovation partenariale :
⮚ Les activités connexes telles que l’innovation et l’incubation à travers des projets transverses, menées par des équipes mixtes composées d’élèves et d’acteurs de ces entreprises, et multidisciplinaires, qui mélangent tout ou partie des aspects des sciences de la sécurité.
  • Accompagnement à l’incubation d’entreprises ;
  • Journée internationale de la Sécurité ;
  • Hackathon All Aboard Security; Serious Game cybersécurité ;
  • Fédération de recherche; Observatoire de la Confiance.